118immobilier.com
- 28 -

Quel placement choisir pour investir en LMNP ?

Le statut LMNP ou la Location Meublée Non Professionnelle a été créé en 1949. Il s’agit d’un contrat de location meublée ouvert à tous les contribuables qui souhaitent avoir une seconde source de revenu, en complément à leur activité principale. Ce type d’investissement sur le long terme offre une optimisation fiscale aux propriétaires tout en leur permettant de valoriser leur bien au fil des années.

Statut LMNP : Quel placement choisir ?

Pour faire le bon choix fiscal sur un investissement en LMNP, il est conseillé de faire appel à un professionnel dans le domaine. En effet, chaque cas et chaque situation est différente. D’une manière générale, les comptables, les professionnels en immobilier, les avocats fiscalistes et autres peuvent très bien s’occuper d’un investissement en LMNP. Ces experts pourront expliquer plus précisément au propriétaire le contenu de son contrat de location meublée. Il est à souligner que ce dernier se diffère d’un simple contrat de location classique sur plusieurs points. Voir ici pour en savoir plus.

Pour choisir un placement en LMNP, il faut entre autres tenir compte de la nature du bien concerné. C’est un détail d’une grande importance puisque la durée de l’amortissement en dépend. En effet, si le logement est neuf, il ne nécessitera pas de grands travaux.

Ainsi, les anciennes propriétés peuvent également être utilisées comme une location meublée non professionnelle. Toutefois, il faudra y faire quelques réparations avant de les mettre sur le marché. Avec le statut LMNP, les frais de réparation seront amortis par le régime LMNP. Ainsi, différents types de charges sont prises en compte par ce régime dont les plus courantes sont les charges de copropriété, la taxe foncière…

D’autre part, pour pouvoir bénéficier du statut de loueur en meublé non professionnel, la déposition de quelques documents est nécessaire. C’est pour cela qu’il est plus prudent de se faire aider par un expert afin d’éviter de prendre le risque d’un redressement fiscal. En outre, il faut également faire une déclaration de création d’activité pour recevoir un numéro SIRET. Celui-ci est indispensable puisqu’il doit être inscrit sur les déclarations de revenus.